Tout choisir ? Michèle Fitoussi, Elif Safak & Nathalie Oiseau racontent leurs expériences

Publié par

Dimanche dernier, l’Institut français à Istanbul organisait une rencontre avec trois femmes Michèle Fitoussi, Nathalie Loiseau, Elif Safak sous le thème « Trois femmes, trois parcours exceptionnels ». (cf. bios fournies par l’Institut Français plus bas)

femmes-dexceptiom-copie-630x672

Ces trois femmes aux parcours différents ont un point commun: elles se sont battus. Et le combat n’est pas fini.

Sur la maternité

Nathalie Loiseau est une de ces femmes bien ancrées dans leurs talons plats. Une battante. 4 enfants, dont 3 qu’elle a eu en l’espace de 16 mois. Elle s’en est occupé souvent seule à l’aide de post-it sans s’arrêter de travailler et en éprouvant de la joie. Impressionnant…

Elif Safak, dame sans langue de bois (et ce quelque soit le sujet) s’est exprimée longuement sur le sujet dans un livre/récit « Lait noir ». Ayant souffert d’une dépression post-partum après son premier bébé, elle a eu du mal à reprendre l’écriture et trouver sa place en tant que mère.

Michèle Fitoussi a évoqué le rôle important des hommes dans le foyer et le partage des tâches. Un homme n’est pas censé AIDE sa femme à changer une couche, ou à débarrasser la table. C’est simplement son rôle en tant que père, époux.

Michèle et Nathalie ont dénoncé la société d’aujourd’hui qui met énormément de pression aux mères avec tous ces manuels de la mère parfaite qui fait tout elle même et qui se voit obliger de sacrifier sa carrière pour pouvoir s’occuper « correctement » de sa famille.

Sur la discrimination positive

Nathalie Loiseau connait bien le sujet. Depuis qu’elle est à la tête de L’ENA, 40% des étudiants sont des femmes.

Les trois se sont accordées sur l’importance d’instaurer ces quotas pour permettre à des femmes souvent plus compétentes que les hommes d’accéder à des postes de responsabilité et de représenter les femmes quand il s’agit de lois les concernant.

Nathalie Loiseau a cloturé le sujet en citant Francoise Giroud « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. » On en est encore loin…

Sur la femme dans la société

« Les belles mères sont parfois dures avec leurs brus juste pour reproduire ce qu’elles ont déjà vécues. Au lieu d’être solidaires, elles préfèrent les faire souffrir comme elles ont souffert des années auparavant. » Elif Safak.

Elif Safak a évoqué également le côté patriarcal de la société turque, et la manière dont les filles sont éduquées différemment des garçons. Une société où les hommes se regroupent pour parler de football/politique et les femmes pour parler de recettes et d’enfants. (Et pourquoi ne pas parler de tout et se faire traiter de fhamatora?)

Sur la lecture et la compassion 

Selon Elif Safak, lire développe la compassion. En effet, se mettre à la place de l’héros ou héroïne de chaque livre développerait cette qualité. En Turquie, les femmes lisent beaucoup plus que les hommes. « En Turquie, les hommes s’occupent de politique. Pour faire évoluer la société, il faudrait que les hommes se mettent à lire des romans et les femmes à faire de la politique.»

IMG_2260

Ces trois femmes m’ont beaucoup inspirée, l’espace de 90 minutes. C’est possible de tout avoir, il suffit de tout choisir. Michèle Fitoussi déteste le mot « Concilier » et elle a bien raison. On peut tout avoir. On peut y arriver. Il faut se battre et ne jamais baisser les bras. Pour ma part, je n’y arrive pas encore.

Beaucoup d’autres sujets ont été évoquées lors de cette rencontre mais c’est tout ce que j’ai retenu parce que je n’avais en tête qu’une seule et unique chose : rencontrer Elif Safak. 

A la fin de la rencontre, je cours vers l’estrade pour prendre une photo avec elle. J’étais un enfant de 5 ans devant Mickey à Eurodisney.

Le responsable de la sécurité m’a évidemment interdit d’aller la voir. Ayant observé la scène, elle se retourne vers moi avec des yeux tellement bienveillants que je lui demande si je peux prendre une photo avec elle. Etonnée, elle me demande à son tour si elle peut descendre de l’estrade et venir à côté de moi pour la photo. Hein ? T’es sérieuse ?! Bien sûr que tu peux 🙂

En 10 minutes, j’ai découvert une femme très simple, très humble et très à l’écoute de ses lecteurs. J’ai eu ma photo et pu dédicacer mon exemplaire de Soufi mon amour. Youhou 🙂 

IMG_2268

Écrivaine, journaliste et scénariste, Michèle Fitoussi a été éditorialiste et grand reporter à ELLE pendant de très nombreuses années. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur les femmes, du best seller « ras le bol des super women » en 1987 à « La nuit de Bombay» en 2013 qui retrace le parcours et la vie de Loumia Hiridjee, créatrice de la marque de sous-vêtements et de prêt à porter Princesse Tamtam, victime des attentats de 2008 à Bombay.

Nathalie Loiseau est diplomate. Elle a représenté la France dans plusieurs pays sur différents continents et a servi au Ministère des affaires étrangères à Paris, notamment comme Directrice des ressources humaines puis comme Directrice générale de l’administration. Elle dirige actuellement l’Ecole nationale d’administration (ENA). Elle est l’auteure du livre « Choisissez tout » où, à partir de sa propre expérience, elle encourage les femmes à repenser leur rapport au travail, à la famille et aux hommes.

L’une des écrivains turcs les plus lus, Elif Shafak est diplômée des relations internationales et titulaire d’un doctorat sur les études de femmes et la science politique. La mémoire, la non-appartenance, l’amour, les dilemmes identitaires, la créativité ainsi que les droits des minorités sont au centre de son œuvre, traduite dans plus de 40 langues. « Bonbon Palace », « la Bâtarde d’Istanbul », « Lait noir », « Soufi mon amour » et « L’Architecte du sultan » (avril 2015) sont parmi ses livres parus en français. Son roman « Crime d’honneur », salué par la presse et le public français, a reçu le Prix Relay des Voyageur sen 2013 et le Prix du livre Lorientales en 2014. Elif Şafak a été décorée du titre de  »Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres » en 2011.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s